Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 12:07

 

Le paysage est expérience. Expérience d’un lieu, sorte de quête de son expression sensorielle et de l’écho en nous provoqué.  La marche, la contemplation, le bivouac autant que les rencontres de bouts de champ constituent ces catalyseurs par lesquels l’expérience s’institue.

Il en est un autre, à convoquer sans modération aux heures de ventre creux : la dégustation…  Mettre le paysage au bout de sa fourchette, voilà une autre expérience paysagère retentissante sur notre perception du lieu…

Nos déambulations campagnardes rassemblent ces formes d’expression de lien au lieu, du paysage à l’estomac. Trucs de grand-mère et recettes, Le champ d’à côté en est friand : en voici une sélection savamment dosée.

 

 

Confiture-tomates-vertes-1.jpg  

 

Alors que les premières gelées blanchissent l’herbe du matin, il est temps de récolter les dernières tomates demeurant vertes sous le pâle soleil d’automne.

Surtout ne pas les laisser perdre. Vertes, les tomates enferment un peu de fraîcheur potagère que cette confiture va cristalliser.

 

2 kg de tomates vertes

1,3 kg de sucre roux

2 citrons (issus de l’AB, c’est mieux !)

 

Couper les tomates et les citrons en fines rondelles, et laisser macérer dans le sucre durant 24 h, en remuant de temps à autre.

Faire cuire à feu doux, durant 30 à 45h, avant de mettre en bocaux

 

Sur une tartine grillée ou dans un laitage, voici comment vivre un brin de paysage estival lors des p’tit dej ensommeillés de l’hiver...


Repost 0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 11:09

 

 

 

Le paysage est expérience. Expérience d’un lieu, sorte de quête de son expression sensorielle et de l’écho en nous provoqué.  La marche, la contemplation, le bivouac autant que les rencontres de bouts de champ constituent ces catalyseurs par lesquels l’expérience s’institue.

Il en est un autre, à convoquer sans modération aux heures de ventre creux : la dégustation…  Mettre le paysage au bout de sa fourchette, voilà une autre expérience paysagère retentissante sur notre perception du lieu…

Nos déambulations campagnardes rassemblent ces formes d’expression de liens au lieu, du paysage à l’estomac. Trucs de grand-mère et recettes, Le champ d’à côté en est friand : en voici une sélection savamment dosée.

 

 


 

Noix et noyerNoix vertes

 

 

Ce sont les derniers jours, mais il est encore temps de récolter des noix vertes pour réaliser cette fameuse décoction.

« Il faut pouvoir percer les noix avec une aiguille à tricoter », précisait le voisin d'à côté, pragmatique paysan de son état, à qui nous devons la recette originale.

Adaptée, testée, éprouvée et regoûtée en voici la recette.  Un léger breuvage pour ravir le palais au moment de l’apéro.

 

Décoction de 1,5l. Parfait pour un bocal du même nom !

10 noix vertes, coupées en 4

200g de sucre

1 bâton de cannelle

75 cl de vin rouge (1ères côtes de Bordeaux, Madiran ou Cahors suivant les goûts)

¼ l d’eau de vie

 

Mélanger

Laisser macérer 40 j au frais, à l’abris de la lumière.

Filtrer, mettre en bouteille.

 

Servir frais !

Repost 0

Dans Quel Champ?

  • : Le champ d'à côté
  • Le champ d'à côté
  • : Le champ d’à côté dessine un espace de réflexion, de conseil et de projet en matière de paysages agricoles et ruraux. Son champ d’activité ? Le projet de paysage, l’enseignement et la recherche en paysage. Ses échelles de travail? Du jardin aux vastes étendues agricoles des paysages ruraux et péri-urbains Ses modes de travail? Une combinaison de méthodes: le parcours prolongé du terrain, l’exercice de représentation graphique, l’étude des pratiques sociales et des pratiques agricoles, l’enquête des perceptions paysagères et l’analyse diachronique des paysages. Entre travail de terrain et rencontre d’acteurs des paysages, entre analyses et partage de connaissances, entre dessin in-situ et propositions d’actions, entre recherche et projet, notre travail aborde ainsi le projet de paysages à travers champs.
  • Contact

Recherche