Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

DE Freudenthal 2005 

 

C'est à travers champs que l'expérience du paysage prend forme dans la foulée du monde sensible. Parcourir, traverser. La curiosité l'emporte. A côté se trouve toujours un paysage à découvrir...

 

Des jardins aux vallées pastorales, des Vosges aux Pyrénées

Un parcours paysagiste à travers champs

 

Après avoir grandi sur les pentes du massif vosgien (68), le paysagiste en herbe se forme aux techniques d’aménagements paysagers, en BTA (Brevet de technicien agricole) puis en BTS (Brevet de technicien supérieur).

Depuis le monde de la plante et du jardin, différents stages lui font découvrir le travail en agence de paysagiste. Dans cette persective, il suit, durant une année, une formation d’Assistant concepteur en paysage à Epinal (88).

Etape décisive, elle motivera le désir de suivre la formation des paysagistes dplg de l’Ecole nationale supérieure d’architecture et du paysage de Bordeaux.

Deux années de travail paysagiste  dans les territoires agricoles et ruraux suivront l’obtention du diplôme de paysagiste dplg, avant de participer à un programme de recherche au sein du Cepage (Centre de recherche sur l’histoire et la culture du paysage attaché à l’Ensap de Bordeaux). Autre étape décisive: l'entrée dans le monde de la recherche en paysage. Ce travail fournit alors la base d'un mémoire de Master 2 recherche, soutenu l’année suivante à l’université de Toulouse II –Le Mirail (31) en lien avec le laboratoire GEODE. A cette même période, il intègre l’équipe enseignante de l’Ensap de Bordeaux.

L’obtention d’une allocation de recherche du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, lui offre les conditions de réaliser sa recherche doctorale en géographie-aménagement, centrée sur les paysages, les éleveurs et leurs pratiques d’entretien pastoral de la montagne pyrénéenne.
Après de cinq de recherche, celie-ci est soutenue à l'université de Toulouse le 27 septembre 2012 et est reçue avec la mention très honorable avec les félicitations du jury à l'unanimité.

L’après-thèse initie une nouvelle pratique professionnelle qui, si elle ne se détourne pas des premiers amours paysagistes au jardin, intègre désormais l’enseignement et la recherche dans le champ d’activité paysagiste résolument pluriel et aux nombreux à-côté.

 

 

Un champ d'activité pluriel aux nombreux à-côté

 

Dominique Henry est paysagiste dplg et docteur en géographie-aménagment. 

Fondateur de Le champ d’à côté, auto-entreprise paysagiste 

Le champ d’à côté dessine un espace de réflexion, de conseil et de projet en matière de paysages agricoles et ruraux. Son champ d’activité ? Le projet de paysage, l’enseignement et la recherche en paysage.Ses modes de travail? Une combinaison de méthodes: le parcours prolongé du terrain, l’exercice de représentation graphique, l’étude des pratiques sociales et des pratiques agricoles, l’enquête des perceptions paysagères. Entre paysages et acteurs des paysages, entre analyses et partage de connaissances, entre dessin in-situ et propositions d’actions, entre recherche et projet, notre travail aborde de côté, ces différents champs.

 Enseignant  au sein de la formation des paysagistes dplg de l’Ecole nationale supérieure d’architecture et du paysage de Bordeaux.

Chercheur au sein de l’équipe CEPAGE - ADES (Centre de recherche sur l’histoire et la culture du paysage) de l’Ensap de Bordeaux. 

 

Compétences spécifiques

• Enquête auprès des habitants et des acteurs des paysages du quotidien: analyse et interprétation qualitatives des pratiques socio-spatiales et des perceptions paysagères qui en découlent dans le champ de l'ethnogéographie.

• Etudes paysagères à l'échelle de vastes territoires ruraux, mobilsant et croisant des méthodes de compréhension et d'action du sensible à l'intelligible. Analyse spatiale paysagère in-situ, caractérisation des dynamiques paysagères par analyse diachronique, identification et représentation des enjeux et des perspetives d'action.

• Représentations graphiques des paysages par dessins au trait: caractérisation des ambiances, simulation des dynamiques, imagination de scénarios prospectif et proposition des changements possibles.

• Recherches bibliographiques avancées, classement et archivages des sources sous Endnote X5.

• Création, conception et propositions d'action à multiples échelles: de l'aménagement de jardin à la parcelle à la définition des axes d'une politique des paysages à l'échelle intercommunale.

 

 

 

CV complet

 

Profil ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

• 2007-2012 – Doctorat en géographie-aménagement, laboratoire GEODE, UMR 5602 CNRS - Université Toulouse 2 Le Mirail et CEPAGE-ADES, Ecole nationale supérieure d’architecture et du paysage (Ensap) de Bordeaux

• 2007 – Master 2 recherche, géographie-aménagement option « Environnement et paysage », Université Toulouse 2 Le Mirail-GEODE

• 2004 – Paysagiste dplg (diplômé par le gouvernement), Ensap de Bordeaux

• 1999 – Assistant concepteur en paysageEcole d'horticulture et de paysage de Roville-aux-Chêne/Epinal

• 1998 – BTS Aménagements paysagers, Lycées Louis Pasteur, Site de Mamilhat, Lempdes (63)

 

 Doctorat -----------------------------------------------------------------------------------------------

 « Entre-tenir la montagne » Paysage et ethnogéographie du travail des éleveurs en montagne pyrénéenne. Hautes vallées du Gave de Pau, de Campan et d’Oueil-Larboust, sous la direction de Jean-Paul Métailié (Géode) et Serge Briffaud (Cepage). Plus d'info...

 

  Domaines de recherche (2004-2012)

• Projets de paysages des territoires agricoles et ruraux

• Vécu paysager et pratiques de production des agriculteurs (éleveurs et viticulteurs)

• Ethno-géographie des paysages : pratiques agricoles, vécu paysager et modes de gestion des paysages de l’élevage en montagne

 

  Terrains de recherche

• Moyennes montagnes françaises, montagne pyrénéenne, vignoble de Saint-Emilion

 

 Publications----------------------------------------------------------------------------------------------------------

• Henry D., 2013, "Les paysages de l'affectif. Les éleveurs et leurs pratiques pastorales d'entretien de la montagne pyrénéenne : hautes vallées du Gave de Pau, de Campan et d'Oueil-Larboust", Projets de Paysage, (en ligne) http://www.projetsdepaysage.fr/fr/les_paysages_de_l_affectif

• Henry D., 2013, "De liens et d’attaches. Paysages pastoraux et éleveurs en Oueil-Larboust", Revue de Comminges, vol. CXXIX, n° 1, p. 203-218. 

 • Henry D., 2013, "Paysages agricoles investis", Openfield (en ligne),  http://www.revue-openfield.net/2013/06/23/paysages-agricoles-investis/

• Davasse B., Briffaud S., Carré J., Henry D., Rodriguez J.-F., 2012, "L’observation environnementale au prisme du paysage. Dynamiques paysagères, actions territoriales et représentations socio-spatiales dans le territoire de l’OHM Pyrénées-Haut Vicdessos", Sud-Ouest Européen, vol., n° 33, p. 57-68. 

Henry D., 2012, ‘’Des paysagistes en agriculture?’’, in: Géoagronomie, paysage et projets de territoire. Sur les traces de Jean-Pierre Deffontaines (Cédérom accompagnant l'ouvrage) (Lardon S., ed.), Paris: Quae, NSS Dialogues, Cédérom.

• Baret M.-G., Chambelland B., Duprat S., Henry D., Miramand V., Planchat C., 2011« Paysages en partage. Expériences de médiation paysagère », in., Bertrand G., Briffaud S., (dir.), Le Paysage : retour d’expériences entre recherche et projet, actes du colloque d’Arthous, 9-10 octobre 2008, Mont-de-Marsan: Conseil Général des Landes, p. 191-212

  Henry D., 2010, "Les éleveurs, l'herbe et la montagne : un paysage de la pratique pastorale ? Éléments d'ethnogéographie paysagiste en Pyrénées centrales", Projet de Paysage (en ligne) http://www.projetsdepaysage.fr/fr/les_eleveurs_l_herbe_et_la_montagne_un_paysage_de_la_pratique_pastorale_.

Henry, D., 2005, « przemierzac, obserwowac, czytac… pejzaze » (Marcher, observer, lire… les paysages) Autoportret, n°1, (revue trimestrielle) Malopski istytut kultury [Centre culturel de rencontre], Cracovie, Pologne, p. 8-11.

Henry D., 2004, "Un voyage paysagiste en agriculture", Revue d'Auvergne, n° 571 (Des paysages pour le développement local. Expériences et recherches innovantes dans le Massif Central), p. 115-131.

 

 Enseignement et responsabilités pédogogique --------------------------------------------------------------------------

 • 2013-2014 Maître-assistant associé, Ensap de Bordeaux, 320h/an de face à face pédagogique

 

 

Coordination d'enseignement

 2011-2012, Coordination d’un atelier de projet de 3° année auprès d’étudiants de 3ème cycle (Master) de la formation des paysagistes dplg de l’Ensap de Bordeaux - C 10-2 « Paysage et projet de territorial en espace rural »

 

  Enseignement 

Cours magistraux (CM)

• Depuis 2006, CM (6h) étudiants de 2nd cycle de la formation des paysagistes dplg de l’Ensap de Bordeaux - A 8-2 « Paysage, géosystème et développement durable »

•  2010, 2011, CM (6h), Licence 2 Géographie, UFR de Géographie aménagement, Université de Bordeaux – Ensap de Bordeaux - Programme « Réussir en L2 « Initiation au paysage »

 Travaux dirigés (TD)

• 2006-2011, TD (60h) encadrement d’atelier de projet de 3° année auprès d’étudiants de 3ème cycle de la formation des paysagistes dplg de l’Ensap de Bordeaux - C 10-2 « Paysage et projet de territorial en espace rural »

 

Direction de TPFE et jury

• 2012-2013, deux directions de TPFE, membre de jury de TPFE

• 2011-2012, co-directiion de TPFE

• 2008-2009, membre de jury de TPFE

 

Direction de stage

 2013, co-encadrement de stages de un et trois mois au Cepage 

• 2012, encadrement du stage de trois mois au Cepage

 • 2011, encadrement du stage d'un mois au Cepage

 

Expériences professionnelles -----------------------------------------------------------------------------

 

• 2007 – chargé d’étude (2 mois)au CEPAGE.
Participation au programme de recherche « Paysages d’exception, paysages au quotidien. Une analyse comparative de sites viticoles européens du Patrimoine Mondial », conduit par le CEPAGE et le LADYSS
Réalisation d’une enquête sociale auprès des viticulteurs de la juridiction de Saint-Emilion (33).

• 2006 – chargé d’étude (6 mois)au sein de l’Association de préfiguration du Centre du paysage et de la ruralité de Saint-Benoît du Sault (36).
Réalisation d’une étude agro-paysagère du bocage du Boischaut Sud de l’Indre. « Vivant bocage » : Enquête auprès d’éleveurs, analyse paysagère et propositions d’actions.

• 2005 – chargé d’étude (2 mois)au CEPAGE.
Participation au programme de recherche «Paysage et Développement Durable, le cas du massif transfrontalier Gavarnie - Mont-Perdu», conduit par le CEPAGE en collaboration avec GEODE, et le laboratoire de Chrono-écologie de l’université de Besançon.
Réalisation d’une enquête sociale auprès d’éleveurs de la haute vallée du Gave de Pau (65), étude des pratiques agricoles et analyse du paysage.

• 2004 – chargé de mission (6 mois) au Centre du paysage de Lavoûte-Chilhac (43)
Un panorama d’outils, d’actions et d’acteurs de médiation paysagère en Auvergne : réalisation d’un diagnostic des différents outils d’actions et de médiation paysagère mis en œuvre en région Auvergne.

• 2004 – collaboration avec le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges
Domaine « agriculture et paysage » : élaboration de documents graphiques, animation de promenade paysagiste, conférence.

 

Autres activités-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Artisanat: créations de jardins, cultures potagères, éco-rénovation d'une maison

Pratique artistique: dessins au trait

Sports: marche à pied, VTT, judo 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0

Dans Quel Champ?

  • : Le champ d'à côté
  • Le champ d'à côté
  • : Le champ d’à côté dessine un espace de réflexion, de conseil et de projet en matière de paysages agricoles et ruraux. Son champ d’activité ? Le projet de paysage, l’enseignement et la recherche en paysage. Ses échelles de travail? Du jardin aux vastes étendues agricoles des paysages ruraux et péri-urbains Ses modes de travail? Une combinaison de méthodes: le parcours prolongé du terrain, l’exercice de représentation graphique, l’étude des pratiques sociales et des pratiques agricoles, l’enquête des perceptions paysagères et l’analyse diachronique des paysages. Entre travail de terrain et rencontre d’acteurs des paysages, entre analyses et partage de connaissances, entre dessin in-situ et propositions d’actions, entre recherche et projet, notre travail aborde ainsi le projet de paysages à travers champs.
  • Contact

Recherche