Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 18:31

 

 

33 Paysages de Garonne-copie-1

Une pédagogie en bord de Garonne pour des paysagistes de terrain

 

 Il s'agit dun travail pédagogique que j'ai coordonné à destination d'étudiants de 3°année de la formation paysagiste DPLG de l’Ensap de Bordeauxdans le cadre d'un module d'enseignement semestriel intitulé "Paysage et projet territorial".

Ce module d'enseignement propose une approche de la démarche de projet à l'échelle du "grand paysage". L'objectif est de placer les étudiants en situation de "commande" et de négociation avec les acteurs concernés (commanditaires et comité de pilotage), pour mettre en pratique une forme de conception spécifique à cette échelle d'intervention du paysagiste.


Il s’agit en l’occurrence d’une « commande » qui émane, conjointement, de la DREAL de Midi-Pyrénées et du SMÉAG (Syndicat mixte d’études et d’aménagement de la Garonne). Elle se situe  dans le cadre d’une convention de recherche portée par l’équipe de recherche CEPAGE (Centre de recherche sur l’histoire et la culture du paysage), sous la coordination de Bernard Davasse, et financée conjointement par le FEDER (Fonds européen de développement régional) et le FNADT (Fonds national d'aménagement et de développement du territoire). Son objectif est d’assurer le suivi scientifique des actions menées dans le domaine du paysage dans le cadre du Plan Garonne et de concevoir un guide pratique et pédagogique pour le « ménagement » et la gestion des paysages garonnais.

Cette action pédagogique et de recherche s'inscrit dans le contexte du Plan Garonne, un des cinq grands Plans fleuves mis en place par l’État (plans Loire, Rhône, Seine, Meuse et Garonne). Des quatre axes du Plan Garonne, le travail des étudiants investit plus particulièrement celui concernant « Le fleuve et son identité paysagère et culturelle ou « quelle identité culturelle et paysagère pour le val de Garonne ? »

 

Un premier travail pédagogique que j'ai participé à encadrer a été réalisé par des étudiants-paysagistes de l’année universitaire 2009-2010. Il portait sur un tronçon de Garonne entre Langon et La Réole (33). Une première plaquette intitulé "Paysages, usages et perceptions, hier et aujourd'hui en territoires riverains de la Garonne: proposition pour de nouvelles pratiques en lien avec le fleuve entre La Réole et Langon", avait été réalisée.

Télécharger le document

A l’issue de ce travail, une commande réelle a été confiée a un bureau d’étude paysagiste pour mener à bien le processus de projet en bords de Garonne. Ce dernier s’appuie notamment sur le travail des étudiants en tant qu’étude préliminaire d’une part, et processus de mobilisation-sensibilisation des acteurs locaux d’autre part.

 

 

33_Paysages-de-Garonne3.jpg

 Cambes: l'exemple d'un dialogue entre les deux rives

 

Il est ressortit de cette première collaboration la ncécessité d’affirmer encore l’élaboration de projets de territoire sise sur la transversalité et plus globalement sur le dialogue entre les deux rives de la Garonne.

De février à juin 2012, les étudiants paysagistes de 3° année ont arpenté les bords de Garonne, rencontré ses habitants, dessiné ses paysages, imaginé et proposé leur devenir possible.

Leur objectif était double :

(1) Aider les collectivités locales riveraines, situées entre Podensac et Cadaujac d’un côté, entre Rions et Latresne de l’autre, à mettre le fleuve au cœur de leur politique territoriale, en sensibilisant les différents acteurs locaux aux problématiques des paysages fluviaux et en les amenant à élaborer sur ces questions-là un diagnostic partagé et à concevoir des propositions concrètes facilement appropriables par l’ensemble des habitants. Ces derniers doivent donc pouvoir participer à la réflexion et contribuer aux réalisations envisagées.

(2) Permettre à la DREAL et au SMEAG de pouvoir se baser sur le travail réalisé pour promouvoir une « culture Garonne de l’aménagement » et faire que le fleuve soit à nouveau considéré comme un bien commun susceptible de renouveler les façons d’agir. Il s’agit en particulier de pouvoir proposer aux autres territoires de la vallée de la Garonne des solutions méthodologiques et opérationnelles en matière de valorisation paysagère et de développement local.

Télécharger le document

 Une exposition a en parallèle été réalisé et présente plus spécifiquement les propositions d’action. Conçue pour être itinérante, elle est destinée aux élus et techniciens des territoires intercommunaux concernés. Elle est à leur libre disposition auprès de la DDTM33 (Suat/Paysage & aménagement durable).

 

Equipe pédagogique

Graziella BARSACQ, paysagiste

Juliette CARRÉ, paysagiste

Dominique HENRY, paysagiste, coordinateur pédagogique

Guillaume LAIZÉ, paysagiste

Philippe RICHARD, écologue.

 

33_Paysages-de-Garonne4.jpg 

 Cambes: une "culture garonne" jusqu'au coeur des jardins de village...

 

Cette année universitaire encore...

Un autre exercice pédagogique de ce type va bientôt démarrer sous ma coordination. Il va nous emener entre autre sur les berges de la Dordogne, dans le Bergeracois. A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Glucosamine for dogs 29/03/2016 12:14

You really make it seem so easy with your presentation but I find this topic to be really something which I think I would never understand. It seems too complicated and very broad for me. I am looking forward for your next post, I will try to get the hang of it!

sports fashion 05/04/2014 14:16

thanks for your share here titled Small inventory (3) Dialogue between the two sides. Landscapes and coastal areas of the Garonne, which i can say is one of the best sources of information updates. i have been following your site for some time and it is very helpful.

Dans Quel Champ?

  • : Le champ d'à côté
  • Le champ d'à côté
  • : Le champ d’à côté dessine un espace de réflexion, de conseil et de projet en matière de paysages agricoles et ruraux. Son champ d’activité ? Le projet de paysage, l’enseignement et la recherche en paysage. Ses échelles de travail? Du jardin aux vastes étendues agricoles des paysages ruraux et péri-urbains Ses modes de travail? Une combinaison de méthodes: le parcours prolongé du terrain, l’exercice de représentation graphique, l’étude des pratiques sociales et des pratiques agricoles, l’enquête des perceptions paysagères et l’analyse diachronique des paysages. Entre travail de terrain et rencontre d’acteurs des paysages, entre analyses et partage de connaissances, entre dessin in-situ et propositions d’actions, entre recherche et projet, notre travail aborde ainsi le projet de paysages à travers champs.
  • Contact

Recherche